Comment démarrer le macramé ? – Kesi’Art

Vous souhaitez découvrir la pratique de macramé faire une suspension pour votre plante préférée ou une suspension en tête de lit ? Vous êtes au bon endroit ! On vous explique tout sur cette pratique tout droit sortie des années 70 #revival

LES ORIGINES

Saviez-vous que le mot « macramé » est un dérivé de l’arabe «émigrer« Qui signifie « frange », « broderie » ou encore « dentelle » ? S’il est difficile de connaître précisément les origines du macramé, la pratique est très ancienne. On date l’apparition du terme au XIIIe siècle par les tisserands arabes.

On le trouve en France et en Italie au XVe siècle. Au XIXe siècle, les marins anglais et américains, pour occuper leurs longues heures de navigation en mer, créaient grâce à cette technique toutes sortes d’objets qui pouvaient être utilisés sur le bateau mais qu’ils revendaient aussi sur les marchés une fois débarqués à terre : nappes, ceintures, hamacs…

Et c’est ainsi que le macramé a pu voyager dans le monde entier et la pratique s’est poursuivie jusqu’à devenir ultra populaire dans les années 70, durant lesquelles il a bénéficié du regain d’intérêt pour tout ce qui était artisanal : cultivez votre propre potager, cousez vos vêtements, tissez vos nappes, tricotez vos pulls…

Place à la tendance du bricolage !

Pots à plantes, sets de table, accessoires de mode, bijoux fleurissent pour le plus grand bonheur de tous les hippies prônant un retour à la nature et la valorisation du fait main.

Si les années 80 marquent la fin tranquille du macramé qui se démode comme tendance déco, il se pratique toujours dans les centres aérés pour créer des bracelets (et je parle en connaissance de cause car c’est comme ça que j’ai découvert la technique. J’avais 6 ans !) .

Le macramé est de retour !

Et nous voici aujourd’hui où le macramé revient en force… notamment dans nos magasins de décoration d’intérieur ! Il a pris des couleurs, il a pris de nouveaux formats comme celui de la tenture murale, il s’est enrichi de nouvelles techniques pour notre plus grand plaisir. Surtout, il s’est démocratisé à travers des réalisations contemporaines et faciles à réaliser ! Porté par la tendance green, il a tout simplement trouvé sa place dans nos intérieurs en apportant une touche ethnique, bohème et chic à la fois.

LA PRATIQUE ET SES BÉNÉFICES

Le macramé kesako ? Au cours de mes ateliers, je me suis rendu compte que beaucoup ne savent pas en quoi consiste réellement la technique du macramé. Et pourtant, c’est si simple ! J’aime dire : Savez-vous faire des nœuds ? Savez-vous comment nouer vos lacets ? Eh bien, vous savez faire du macramé ! Et c’est vrai !

Le macramé, c’est l’art de créer avec des nœuds !

La technique consiste donc à enchaîner différents types de nœuds et ainsi créer un tissage qui peut être très régulier (pour un siège de chaise, un hamac, un sac filet, etc.), ou former une dentelle complexe, et ce, malgré des nœuds relativement peu variés.

C’est surtout une activité créative 100% plaisir, apaisante, relaxante même car c’est avant tout une technique d’une grande simplicité et qui nécessite très peu de matériel. Une fois les nœuds de base assimilés, une infinie variété de motifs et de formes vous attend. Il suffit de les combiner pour créer des pièces uniques et entièrement personnalisées.

C’est la promesse sur papier et vous verrez que le macramé tient toujours ses promesses.

COMMENT COMMENCER?

Vous l’avez lu, nous vous conseillons déjà d’aborder le macramé sans complexe, ni a priori ! C’est facile à apprendre et pour avoir donné des ateliers aussi bien aux enfants qu’aux (très) grands adultes, hommes et femmes, tout le monde s’en est parfaitement sorti et est reparti avec sa suspension faite et prête à accueillir. sa jolie plante verte !

Si vous débutez, voici comment commencer :

Rassemblez d’abord le matériel nécessaire !

Côté équipement, c’est assez simple ! Tu auras besoin de:

* vos mains

* corde en coton, jute, lin, polyester, etc. (qu’elle soit tressée ou torsadée)

* et accessoires de décoration tels que perles, bagues et tiges de suspension, branches, plateaux…

Et côté outil :

* Ruban à mesurer ou règle

* Ciseaux forts

* S-crochets (facultatif)

* Ruban de masquage ou ruban de masquage (facultatif)

* Crochet de petite taille (facultatif)

* Aiguille passe laine (facultatif)

* Peigne à dents en métal (facultatif)

Par quelle(s) réalisation(s) commencez-vous ? Nos TUTOS !

Choisissez un motif macramé simple et rapide qui vous donnera une idée précise de la méthode utilisée. Il peut s’agir d’un bracelet, d’une tenture murale… optez pour un objet en béton qui vous donnera envie de vous lancer !

Si vous êtes un « débutant effrayé », nous vous conseillons de commencer par un travail à petite échelle comme un porte-clés, une mini cintre pour plantes, ou un plume (cliquez pour accéder aux tutoriels).

Sur ce blog, vous trouverez une dizaine de tutoriels gratuits pour tous les niveaux : le porte-clés pour commencer en macramé et le poche pour les pratiquants déjà expérimentés.

Sur kesi-art.com, Vous avez aussi tutoriels macramé Télécharger. Ils sont complets : les différents nœuds sont illustrés et le guide pas à pas vous guidera jusqu’à la fin de votre création.

Apprenez les nœuds fondamentaux !

Il y en a 10 et ils sont très faciles à faire. Entraînez-vous avec des morceaux de ficelle en regardant tranquillement notre Vidéos youtube histoire de bien les maîtriser avant de se lancer dans la réalisation de votre première création.

Procurez-vous vite notre livre « Macramé, des créations pour la maison » !

Spécialement écrit pour les débutants, il rassemble dix créations faciles à réaliser grâce à des tutos détaillés, des explications claires et des photos des étapes. Il y en a pour tous les goûts : de la mini suspension au chemin de table en passant par le coussin. Nous vous invitons à commencer par le premier projet : la suspension pour plantes. Il vous faudra 2 petites heures pour le réaliser et il fera sensation dans n’importe quelle décoration d’intérieur.

MAGASINEZ ICI

Ateliers ! (pour quand on est plus confiné !)

Le ateliers sont toujours le moyen le plus cool d’apprendre une nouvelle technique. C’est rassurant car on est accompagné du début à la fin et c’est sympa car on apprend tous ensemble !

La solution ultime : des kits prêts à créer !

Tout le matériel nécessaire est réuni dans notre boîtes bleues et vous n’aurez besoin que d’un ciseau et d’un ruban à mesurer (ou d’une règle). Commencez avec notre kits de macraméest d’avoir accès à :

* Fil 100% coton, dont vous pouvez choisir la couleur selon vos goûts et l’esprit de votre décoration intérieure

* accessoires en bois ou en métal comme des perles, des baguettes ou des bagues

* et un manuel d’utilisation détaillé pour mettre en place votre projet (comme chez Ikéa !)

Nos kits macramé do it yourself vous permettront d’apprendre à créer facilement votre suspension, votre accrochage, votre couronne ou votre attrape rêves. Ce qui est bien avec ce format de kit, c’est qu’il permet d’appréhender la technique sans avoir à trop investir. Et si l’activité vous a plu et si vous souhaitez continuer l’aventure macramé, vous pouvez acheter tout le matériel individuellement sur rayon macramé sur kesi-art.com.

Cette idée de réalisation vous a plus et vous en êtes inspiré pour créer ?
Partagez avec nous les photos de votre création avec #kesiart sur les réseaux sociaux !

About Shahid aslam

Check Also

Jour 98 : Lacey Plait Cable Knit Stitch : #100daysofknitstitches

Apprenez à tricoter le point de tricot torsadé en dentelle. Instructions écrites, fichier pdf téléchargeable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *